Journal Traverse - 39

image diaspora* image facebookimage twitter

Mardi 24 juillet 2018

Mercredi

  • La mesure se crédite sur les deniers caducs.
  • Si le banquier est un coureur, son ventre recule de six pas.
  • Seuls les habitants du journal traverse subissent les limbes.
  • Les yeux au centre de verre se marchandent à prix de vieux.
  • Les lunettes carrées deux fois fois fouettées se chantent faux.
  • À quatre-vingt seize œufs, l’attrape-gouffre terrestre.
  • La radicalités des échos ne rattrapera pas le livre à venir.
  • Le cheval mort au fond de la rivière se prend à rêver de l’ours.

Jeudi

  • Quand tout prend l’escalier vers l’élégance.
  • La vrille est composée de chevaux noirs qui s’enchantent.
  • Les lumières du jeu n’éclairent que les éclaboussures sur les vitraux.
  • Le danger vient des machines grignotées par les marteaux.
  • Les derniers charmes pulsés sont comme une décroissance du mal.
  • L’envers vit sur ses acquis de dernière minute.
  • Même les récoltes muselées sont susceptibles de pourrir.
  • Rien ne cache les dominantes.

Vendredi

  • Il y a toujours beaucoup à dire, seulement les doigts ne sèment pas.
  • Il n’y a pas de joie lorsque l’on a le cou noué autour des piliers de comptoir.
  • Je m’épuise à divulguer un peu de sang dans les danses médiocres.
  • Le silence repasse sur des nervures qui ne connaissent pas le soleil.
  • Le terminus s’entend au loin, même avec une cataracte.
  • J’ai oublié de défaire mes lacets en soulevant mon ventre et j’ai glissé.
  • Rien ne se transforme plus qu’une claque prise en digérant.
  • La douleur s’achète unilatéralement, mais elle divise.

Samedi

  • Le journal traverse incertain, sur un retour inhabitué.
  • Des destinations vapeurs et bouleversées.
  • On ne peut penser à rien d’autre qu’à un univers plat et sans velours.
  • L’horizon ne ménage pas sa froideur, il faudra se battre sans rire.
  • Le défi des comptes et des chiffres mal lunés.
  • Pas un chemin offert aux diables sans queue, malgré le velours.
  • Bras lourd sur pieds de métal : le rabat ours se repose.
  • L’arbre n’est plus très loin, il nous suit.

Dimanche

  • Ce qui, entre les mains, est aussi chaud qu’une rafle de nicotine.
  • L’addiction à l’image, révélation truffée.
  • La démangeaison, le livre impossible à venir, le livre infini.
  • De la vision et du regard, les histoires qui montrent ce qu’elles racontent.
  • L’ombre du choix est un prétexte à la déflagration.
  • L’instauration des couleurs passe par le renoncement.
  • Si l’incalculable surdité se pense si tard, c’est par hasard.
  • Le départ se décompose de foi.

Lundi

  • Les réponses les plus justes ne nécessitent pas de questions.
  • Sous l’ombre du doute, se plante la détermination.
  • Le choix qui n’en est pas un, une violence qui court entre les jambes
  • Dans un peu plus d’un mois, grotesque et involontaire. Combien de temps avant le grain ?
  • Découragement impropre à la tragédie, le seul dévouement est aux arts d’être.
  • Il s’y planque des cataplasmes.
  • Le 31 août, jour de débâcle (pour qui ?) et des affirmations confinées.
  • Est-ce une question de taille de chaussures ?

Mardi

  • Il est parfois des trains dont on se demande le wagon.
  • Et la glissage se fait en aveugle, vers des arbitrages tendancieux.
  • Les plâtres se défient silencieusement. Et alors ?
  • Le décentrement a deux conséquences : la fixation, la mort.
  • La même question et son corollaire informulable : la repense connue.
  • Peur du vide, peur du vide, peur du vide.
  • Va-t-on me demander de dire "Osiris" ?
  • Il faudra bien, à un moment, me décider à vitrifier la coquille.
Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom