Le cherche-corps | S’Éloigner

image diaspora* image facebookimage twitter

Vendredi 3 août 2018

À partir d’un atelier de François Bon

S’éloigner

Humphrey rêve de se rouler dans la neige, forme de retrouvailles avec le glacier. Dans le prolongement de l’horizon paradoxal, une montagne pousse, alors que plus près, rien d’autre que les gouttelettes qui le traversent. Chaque mesure déchante sous l’humidité et le froid. Ce qu’un fantôme ressent, même Humphrey en doute. La neige forme d’énormes tas à intervalles réguliers. L’espèce de rue qui longe le mur n’est rien d’autre qu’un entrepôt où les habitants de la ville abandonnent leurs déjections blanches. Une ligne droite, infinie, qui se noie dans les marais après avoir écumé les pignons bouchés par les ardoises d’hiver. Avant les gelées, l’eau remonte par le sol et transforme le quai en une sorte de presqu’île. C’est pourquoi à l’extérieur de la ville, les habitations sont perchées sur des pilotis. Ils sont dévorés lentement par des larmes mortelles, juteuses. Humphrey se déploie sur la frontière imaginaire entre la ville et la pourriture qui le secouent malgré tout. La neige de dissout dans les herbes hautes et la puanteur. les mouches ont laissé des traces sur les briques de terre cuite qui servent à colmater l’horizon. La boue n’a pas de limite visible, pas d’arêtes palpables. Mais Humphrey croit qu’il peut voler en dehors des clous pour rejoindre la montagne où il ne sait pas quels seront les enfermements les plus nobles.

https://youtu.be/bKYBQq9oi9M
Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom