Hôpital, mouette, champignon

image diaspora* image facebookimage twitter

Lundi 11 juin 2018

Bois Volte

JPEG - 623 ko


Des tabuleux de soleils levés
S’offrent comme à l’hôpital
Dans des tas de chevaux blancs.

Surnage l’apocalypse sous ses traits cassées
On n’entend rien qu’un col de fièvre et quelques moutons.
Le blanc est sans fin, décadent

S’il n’est pas possible de dégonfler
Des balançoires mouettes
Seront un lieu trempé.

J’ai cousu deux pièces de fenêtre
Qu’on appelle Dieu
Là où les bouchons de clarinette se voilent.

En sortant mon offrande le poche, le singe cousu
M’a regardé, le nez signant
Un croisement de mains.

Rien qu’un grain d’aluminium
Pour engendrer un champignon
Que l’on se rappelle blanc.

Affolés pour une grenouille sauvage,
Les chevaux, les moutons et le singe
M’ont offert un Gargantua

Quatre poils gris, au front miné
Et une tarte rompue
A l’effroyable connaissance.

https://youtu.be/k7D3AmrQ4WE
Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom