Fils de voix et de singe - 01 - Prélude au livre à venir

image diaspora* image facebookimage twitter

Mardi 27 juin 2017

Panique

https://youtu.be/AGYQMZhtQgQ

Le ventre plein des arbres mutés et suivre la nuit froide dans les gonds des pensées extra-réelles.

Et voilà qu’un phare. Loin. Droit comme un piquet de grève, Humphrey. Tendre la main et les os plats. Pour couronner une montagne, celle des vides blancs, ceux que l’on absorbe quand on voit le monde... Noir.

Et quelques pas de danse pour Humphrey qui sort de l’ombre. Longue agonie du corps, longue paresse des pupilles immortelles qui caressent les innombrables.

Les capuches rouges des montres nous observent. Je dis à Humphrey qu’il doit aller se cacher là-haut, quelque part sur la montagne. Il ne me croit pas. Il me regarde là sans sourire et chemine dans son être, entre ses côtes je vois la mort. Ne reste que quelques zones transparentes et un rire sans fond, comme inhabituelle cascade de délivrances martelées. Sauf que sa montagne est pleine de lave. De lave sèche comme les traces d’hémoglobine sous ses côtes. Sauf que des côtes, il n’en a plus. Sauf que ce n’est pas encore qu’il n’en a plus. Parce qu’Humphrey panique en haut de sa montagne en attendant que les cendres viennent le recouvrir ; cendres fausses et médusées.

Les doigts d’Humphrey, un claquement filé et l’attende des cendres, des canaux non-mourrants, des formes d’asphyxies de noms, celui d’Hymphrey, oubliant son corps, corps, corps et quelques vagues molles et quelques souffles dedans et l’arbitrage des masses rigides et quelque fois partout.

Le gardien s’affole au pied du volcan. Les nuages violent et s’endorment en s’écrasant dans les branches du toit de la maison d’Humphrey. Humphrey ne partira que s’il veut, que si la folie aux pieds, les scories d’époques lassées dansent au seuil.

JPEG - 4.1 Mo

Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom