Fragment (1)

image diaspora* image facebookimage twitter

Vendredi 12 février 2016

L’expérience et la lucidité sont parfois pénibles

Sur la route qui mène vers autre chose, vers la chose qui doit vous sortir d’une vague torpeur qui dure depuis plusieurs années, chercher à lutter contre son propre idéalisme n’est pas toujours des bienvenus.
Alors que je m’apprête à changer de voie pour la troisième fois (ce qui, en 13 ans de carrière est plutôt raisonnable), et alors même que ma vie professionnelle future n’est encore qu’une vague hypothèse dont la seule pensée me fait rougir, voilà que je me mets déjà à redouter le syndrome du débutant. C’est cette période de quelques semaines, quelques mois, voire quelques années où l’on est le débutant, celui qui démarre, qui a tout à apprendre. Certes, il y a de la justesse. Mais pas que. S’il faut apprendre à se faire respecter de ses pairs, à faire ses preuves, il y a souvent un a priori de taille : l’expérience n’est pas qu’une affaire professionnelle. On ignore bien souvent le cheminement intellectuel du débutant, qu’il ait 18 ans ou 50 ans. Le débutant n’est pas une terre vierge, il est une terre inadaptée qui doit se fondre dans un système à propos duquel il n’est seulement qu’en partie ignorant. Il doit se confronter à des individus (mais pas seulement, heureusement) rendus inconscients de leur ignorance par la certitude de leur expérience, jaloux de leur savoir, réel ou non. Être débutant n’est pas qu’une étape, c’est aussi une épreuve. Le débutant n’est pas forcément inexpérimenté, mais il pose le premier d’un reconditionnement de l’erreur. Il y a une confusion sur ce qu’est réellement l’expérience. L’expérimenté agit selon l’idée fausse que l’erreur est une erreur. Or cette erreur détruit la qualité même de l’erreur constructive, elle s’annihile. Bien sûr c’est assez réducteur. Mais c’est, à mon avis, une vision assez juste du parfois (voire souvent) regard porté sur le débutant comme esprit vide.

Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom