Journal Traverse - Saison 2 - IX

Samedi 11 avril 2020

  • Encore une journée dépassée par elle-même, à ne pas sortir de la boucle de débordement qui s’auto-alimente semaine après semaine. On me dit parfois que j’en fais trop, mais je ne crois pas. On est vraiment dans le pas assez, et ce n’est pas Humphrey qui me contredirait sur ce point là. Énergie du vide.
  • Le problème de la photographie de mariage me secoue de plus en plus. Bien sûr que j’aime ça. Bien sûr que ça sert autant mes clients que ma propre satisfaction. Mais il y a un monde que je ne veux/peux plus voir. Je ne supporte plus l’univers qui s’y rapporte. J’ai commencé à m’éloigner de tout ça, tout doucement. Pratiquer deviendra encore plus difficile, je ne pourrai pas compter sur des réseaux dont je ne veux pas de toute façon.
  • J’ai reçu une lettre directement de Beck. Je n’ose pas l’ouvrir. Je vais attendre encore quelques jours. Je me doute un peu de ce qu’elle contient. C’est pour cette raison que j’ai peur. Je ne veux pas affronter toutes les serpents affamés qui se jetteront sur moi à l’instant même où je casserai le sceau qui la tient fermée. Humphrey m’avait prévenu, il m’avait dit que ça arriverait probablement quand j’y serais le moins préparé. J’en ai déjà mal au ventre.
  • Depuis quelques temps, les réseaux sociaux me rongent. J’ai fait une purge (qui risque de se prolonger) dans mes contacts. Je ne supporte plus la contradiction sur mon propre espace de parole. À tort peut-être. Maladie de l’époque certainement. Dans l’élan qui me pousse à me couper du monde du mariage, je m’éloigne, voire je romps des mondes qui me sont étrangers, allant jusqu’à bloquer certains contacts qui ne m’ont absolument pas offensés. C’est mieux comme ça, ça fausse les rapports humains. Pas tout le temps, heureusement. Reste que je couperai sans doute aussi de cet autre mensonge.
  • Ce que je ne supporte plus, je crois, c’est la masse indécente d’informations contradictoires. Ma vie s’est construite sur un mensonge que j’ai appris à apprivoiser, mais plus m’est difficilement tolérable. Le principe même de l’absence de liberté est insupportable. Nous ne sommes portant pas à plaindre.
  • Humphrey m’a raconté qu’à Beck on s’inquiète beaucoup de ce qu’il se passe dans le monde. Ce n’est pourtant pas leur genre. Craignent-ils une immigration massive ? Ils sont tout à fait capable d’absorber des flux de milliers de personnes. Mais au-delà ? Déjà faut-il connaître Beck, savoir où la trouver et l’atteindre. C’est absolument inaccessible à des familles. Il faut être seul et n’avoir rien à perdre. Passer le rift est une épreuve psychologique difficilement supportable.
  • Outrepasser la photographie. À force d’explorations, je commence à découvrir les moyens qui me permettront de dépasser le retour à une relative liberté avec masques. Le problème est que bien souvent on ne crois pas aux solutions qui s’offrent à nous. C’est toujours la même chose : la peur. L’échec. La réussite. Je ne sais même pas si les notions d’échec ou de réussite on vraiment du sens dans ce cadre précis. Encore une fois, je regrette qu’Humphrey ne soit pas plus présent. Il saurait me répondre. Je me mens. Il ne pourrais rien de plus qu’il ne fait déjà.
  • Je l’ai déjà écrit dans ce journal : tout est là. La masse de pensées, de fictions, de dire à propulser hors du crâne sec qui me gratte virtuellement à longueur de journées. Je suis très dubitatif, mais je vais lire un énième livre sur la manière d’organiser son temps. "On" dit qu’il serait différent des autres. Je veux bien y croire, tant qu’on ne me promet pas la lune. Je saurai que c’est un mensonge car je l’ai déjà décrochée.
JPEG - 906.6 ko

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.