Journal Traverse - Saison 2 - IV

Vendredi 20 mars 2020

  • Une nuit plutôt correcte, grâce à la séance d’auto-hypnose de la veille et sans doute aussi grâce à celle du jour d’avant.
  • Depuis ces histoire de virus, sans doute ma première vraie matinée de travail, consacrée à la préparation de mon projet d’évolution.
  • Maintenant, je devrais pouvoir manipuler le Yashica Mat 124 sans trop de risques. Mais à quoi ça servirait, pour l’instant ? Déjà, terminer la pellicule du folder, développer les 2 135mm (dont la première pour usage professionnel), les scanner. Et scanner du 120mm pour l’instant ? Impossible pour l’instant. Il faudra ruser avec un appareil photo numérique.
  • Il manque encore quelque chose à ma vision, même si j’ai commencé à en dégager quelques mots-clé qui tiennent la route.
  • Humphrey m’a envoyé un télégramme. Du moins, c’est ce que l’on prétend. Je ne l’ai jamais reçu. Je pense qu’il bluffe, qu’il reste planqué. Quand comprendra-t-il qu’il ne risque strictement rien ? Il est toujours un peu ailleurs, Humphrey.
  • J’ai, je pense, terminé l’introduction de ma thèse. Le premier jet. Possible qu’il n’y ait pas trop de choses à reprendre. Parce que c’est l’introduction. Et que tout le reste sera réécrit plusieurs fois. Ça paraît absolument insignifiant, mais tout à tellement macéré dans ma tête que je ne suis pas sûr d’avoir les épaules pour aller jusqu’au bout. J’irai forcément au-delà, quitte à terminer dans la tombe.
  • Quoi faire avec la musique ? Cinq pistes à réfléchir. Je ne veux pas me perdre dans la pédagogie. Mais il y a des possibles, soyons fiers.
  • J’ai entendu frapper à la porte. J’ai cru reconnaître la silhouette d’Humphrey. Je n’ai vu qu’une ombre, ma femme n’en a jamais rien su. Il se cache, mais il fait parler de lui.
  • Un journal de confinement. Pneumatic Cinéma, une idée de Yvan Petit. Je n’aurais jamais cru en avoir envie. C’est collectif, nouveau, on va tester le format très court.
  • On attend toujours. Elle prend ses aises. Ça ne durera pas. Le rhume qui me suit à la trace depuis presque trois semaines s’achève, j’ai espoir d’assister à la naissance de ma fille, de pouvoir accompagner sa mère. Qu’on soit ensemble pour découvrir cet autre monde.
JPEG - 802.7 ko

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.