L’enfance est un poison

image diaspora* image facebookimage twitter

Dans les derniers centimètres de course, mes doigts sont en train de se décrocher de mes mains. Je suis resté longtemps à me poser la question : que font les gens seuls le soir, à part regarder des films X et bouffer du chocolat ? Pour être franc je ne me posais pas du toute cette question avant de commencer à écrire cet article. C’est pourquoi, je vous le demande, quelle question peut-on se poser un 17 novembre à 23h ? Je bloque franchement sur l’intêret de ce que je suis en train d’écrire. Ce sera toujours ça à raconter aux petits enfants plus tard quand on sera vieux. Mon dieu, je suis en train de réaliser qu’on va les traumatiser... Qu’ai-je donc fait ? Je dois retourner la situation, la plaquer au sol et y mettre des petits coups de coude dans le ventre, ça lui fera les pieds. Et après on verra. On ne pense jamais assez à l’avenir de nos enfants. C’est pourquoi le mieux est de ne pas en avoir, histoire de ne pas se soucier de leur avenir. A la rigueur, une grenouille ou un Hamster, mais pas un enfant. Ca court partout, ça fait du bruit, ça vous saute au cou et vous appelle "papa" en vous regardant avec des yeux de merlan fri. Mon dieu que c’est beau... Finalement, je veux des enfants, j’adore le merlan fri.

Tout ça pour dire qu’il faudra s’attendre au pire...

Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom