Fils de Voix et de Singe - 06 - Vie et mort d’un voyageur

image diaspora* image facebookimage twitter

Dimanche 7 octobre 2018

Vie et mort d’un voyageur

JPEG - 1 Mo

Le porte illusion démarre, il entraîne une séquence qu’on n’a jamais vu avant. Les spectateurs se tournent pour admirer le spectacle, mais ils sont déchirés entre le rire de la consternation et son contraire. On les voit s’avancer vers le bord du quai. On se demande s’ils vont sauter. La question n’est pas si, mais quand.

Je me détourne parce que la scène ne m’intéresse pas. Je plonge dans l’eau et je rejoins le navire à la nage. Je ne risque rien dans l’eau, car ici les requins n’ont pas pied. Malgré tout, j’espère autre chose. La coquille est solide, mais elle prend l’eau.

J’attrape une corde et je l’enroule autour de ma taille. Je siffle, en espérant que quelqu’un m’entendra. Mais rien ne se passe. Alors je je découpe des bouts de corde pour la raccourcir et de cette manière, me rapprocher de la montgolfière qui stationne au-dessus de ma tête.

Une fois dans le wagon, je me rends compte que toutes les places en première classe ne sont pas occupées. Alors je demande au contrôleur si je peux m’installer là. Il hésite un peu mais il me dit que c’est bon, que je peux m’installer là. Je m’endors avant qu’il ne s’en aille. Je ne sais pas combien de temps il est resté là. Peut-être en a-t-il profité pour m’observer, pour mesurer le rythme de ma respiration. Peut-être que ses loisirs consistent à disséquer de petits animaux pour voir si leur coeur bat encore quand on leur ouvre la poitrine. Je ne pense pas qu’il ait fait la même chose avec moi car au réveil, je n’ai aucune cicatrice. La prochaine fois que je prendrai l’avion, je serai plus prudent.

En sortant de ma chambre pour aller prendre mon petit déjeuner, je le croise. Je lui demande ce qu’il veut et il me répond qu’il ne fait que passer. Tant mieux, car maintenant je me méfie de lui. Quand je sors de la douche, je le croise encore. Mais cette fois, il me tend un billet de train en me disant que j’avais oublié ça à côté de mon bol de céréales. Je lui réponds que c’est étrange, car d’habitude je lave mon bol de céréales tout de suite après avoir petit déjeuné. Le contrôleur m’abandonne sans me répondre et prend la direction de ma chambre. Il éteint toutes les lumières et se couche dans mon lit.

Je ne vois plus rien. Je tâtonne pour trouver l’interrupteur. Malheureusement, je laisse tomber mon billet et je glisse en essayent de le ramasser. Je tombe dans un trou très profond puis je meurs. Ensuite, je ne me souviens plus de rien.

https://soundcloud.com/humphrey-le-marin/vie-et-mort-dun-voyageur
Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom