Journal Traverse - 37

image diaspora* image facebookimage twitter

Mardi 10 juillet 2018

Mercredi

  • Même le déluge a les yeux plus gros que le ventre.
  • En y regardant de plus près, on s’aperçoit que les clés ne sont pas celles de notre jardin secret.
  • Le livre à venir habite un sous-sol inconnu.
  • Les platistes doutent de l’existence des ours.
  • Les lignes de fruits se croisent, le danger est fragmenté.
  • Si les chênes se cassent, l’œuvre bourgeoise cesse de se défendre.
  • Il n’y a aucune piste à suivre, à part celle du miel.
  • Sur les mains, la piste colle comme un coup d’épée dans une chambre à air.

Jeudi

  • Le jour se lève sur un nouveau loup-garou.
  • Les murailles dans la tête comprennent leur porosité.
  • Le sol, sous les oreilles, possède une voix impénétrable.
  • Les arcs tendus entre les sphères sont insolubles.
  • Le travail gâché des videurs me tend la perche.
  • Cette perche est limpide.
  • On interdit le défenseur des droits.
  • Il reste des miettes sur le gilet pare-balles.

Vendredi

  • L’envers du décor, l’est l’immaturité.
  • Prendre conscience que l’environnement est un cheval de Troie.
  • L’hiver est caduc.
  • On ne fait même plus semblant d’être un monstre assoiffé d’ours.
  • La terre se cache dans une panoplie aux mains caleuses.
  • Il y a l’aube et l’enfance décousus.
  • Sans arme et sans sarouel, l’ours préviens la nuit que l’ennemi sera sanguinaire.
  • Si l’hiver avant un nom propre, ce serait Hiver.

Samedi

  • Cette pluie orange qu’on aime, au cœur de l’enfantement.
  • Il y a simplement trois nuits où coulent les ombres.
  • Vendre quelques charmes et défenses malheureuses.
  • Où l’on plante sa propre énergie en espérant qu’elle tienne.
  • Où l’on ne parle pas parce qu’il est interdit de rire.
  • Où les vitres sont blindées pour éviter le gris.
  • Il aurait fallu laisser s’effondrer le pain sur les coquillettes de Dieu.
  • L’erreur fond comme noisette au soleil.

Dimanche

  • Les pirates ont phagocyté l’incroyable. Il est temps d’apprendre à retenir sa respiration.
  • L’image des mages dresse le cancrelat sur ses pattes.
  • Au fond de sa grotte, l’ours s’empierre.
  • Les cheminées n’étouffent pas l’odeur du sacré.
  • Même si dieu se prend un jour pour un ours, je ne le respecterai pas.
  • On plonge dans l’âtre avec le chagrin d’un diable.
  • Les folles échappées de l’ours n’en font pas pour autant un sorcier.
  • La tempête est vague, si on lui laisse le temps de se moucher.

Lundi

  • Si même l’erreur s’en prend aux chiens dans la rue, les pieds dériveront.
  • Même si des pas de sommeil, des affrontements et un peu de miel.
  • Et les taupes étaient elles-mêmes persuadées d’avaler le contraire.
  • Pour ironiser sur l’avenir : il y a de grands choix.
  • L’ironie, phase deux : l’ours, en dépit des discussions que nous eues, se relâche.
  • La guerre des mondes n’aura pas lieu et c’est une mouche qui le dit.
  • Où la question matérielle entre en compte, sur des critères incompatibles.
  • Sur l’argent et la contradiction : le pouvoir de décupler une vie étrange.

Mardi

  • Encore un lieu fin où le soleil se lève fatigué.
  • Puisque les enfants sont couchés, on peut sortir les sorciers de leur placard.
  • Si les éternelles larmes sont closes, on leur offrira une dénature.
  • La franchise porte sur son dos des pots de miels verbes.
  • Où l’on se souvient que l’enfermement s’effleure de façon romantique.
  • Les dommages causés par l’ours inconséquent dévissent le court terme.
  • Un dieu sucré se venge sur la myopie des araignées.
  • Le mardi se range au placard avec les autres jours de la semaine et les sorciers.
Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom