Journal Traverse - 14

image diaspora* image facebookimage twitter

Lundi 25 décembre

Mardi :

  • Hier :
    • Eux, l’après-midi.
    • Étrange et puis tension, même si on sait que plus rien.
    • Et puis quoi ? La mémoire à ressorts, elle reviendra.
    • Fin de matinée, tournage. Ce qu’on gagne comme temps avec une souris.
    • Je devrais prendre noter tout ça quelque part.
    • Journal traverse Post-il ? Surtout pas.
    • Montage intéressant. Beaucoup appris.
    • Content des premières réactions. Rares.
    • Faible écho.
    • Continuer ?
    • Tellement de rien. On peut mettre un "s" à rien ? Sûrement.
    • Tellement de riens.
  • Aujourd’hui :
    • Comment ne rien dire ?
    • Comment ne pas parler ?
    • L’idée : c’est le long espace filandreux entre chacune des cartes.
    • Comment ne pas oublier ?
    • C’est neuf, trop neuf.
    • Adorno et Mahler m’attendent. Et la deuxième, celle qu’on attendait.
    • Je l’ai, la prochaine, celle de l’espace filandreux et tout ça.
    • Mal.
    • Nouvelles pistes pour "Polyzique"
    • Mais quoi en faire ? Pourquoi commencer ?
    • Pourquoi ne pas déjà abandonner.
    • Dans le journal, passer du coq à l’âne, mine de rien.
    • Pas dire.
    • Le truc filandreux, de jeudi.
  • Demain :
    • Les livres, les derniers de l’année.
    • Ou pas.
    • Comment, pourquoi ne pas ?
    • Quelle résistance ?
    • Encore quoi ? Vingt, trente ?
    • On verra bien.
    • Ni rien avant, ni rien après.
    • On m’attend.
    • J’espère.
    • Bang.

Mercredi :

  • Levé tôt. Trop tôt.
  • Du café, beaucoup, comme d’habitude.
  • Je ne fume pas, je bois très peu, je fais du sport, je mange sainement.
  • Mais...
  • 10h00, environ. PLus de sous. Je paie en liquide. Et je décide de noter.
  • Le plein format n’est pas un impératif, mais presque. Alors on compte.
  • En comptant, pas le choix pour le 24mm non plus, faudra le changer.
  • Café, encore un.
  • Assouline chez Compagnon. Intéressant, mais j’ai décroché. Pas la tête à ça.
  • Des livres, des commandes. Celui sur la photo, pour moi.
  • Pas de romans. Trop à lire dans la bibliothèque.
  • Pour le neuf, on verra plus tard. Un par mois, je me dis, c’est bien.
  • Pour commencer, Ulysse ou La Recherche ?
  • Deux trucs en fer.
  • Pas d’imbattable cette fois. Ça sera pour un autre remerciement, ils seront nombreux, encore. J’espère.
  • Retour. C’est Boulez, cette fois, avec Compagnon. Tout vieux, mais passionnant. C’était en 2013.
  • J’y ai moins pensé. J’y repense.
  • Ce soir, repensé à Barthes et à mon Moleskine, acheté probablement trois fois son prix dans le sous-sol de je ne sais plus quelle gare.
  • J’aime Paris.
  • J’ai pensé au titre et je penserai à Barthes. C’est autre chose, c’est une autre vérité de la blouse en "D".
  • Et l’écrire. Le même.
  • Ce jour où, d’un besoin, l’écriture est devenue une nécessité.

Vendredi :

  • Hier :
    • Deux vidéos enregistrées le matin.
    • Sur un coup de tête, ou presque, le collectif des micro-fictions.
    • À refaire l’après-midi.
    • Ranger la chambre qui devait être la chambre et qui ne sera plus maintenant qu’une chambre.
    • En attendant, vague studio qui ne l’est plus non plus.
    • Et puis pas grand chose.
  • Aujourd’hui :
    • Nuit plus courte, donc journée plus difficile.
    • En arrière-plan, qui tape.
    • Malgré tout, avancé un peu sur "L’altération musicale" et "Mahler".
    • Pas d’écriture.
    • Une vague obsession, pour toujours me ramener vers du solide, du concret, du maîtrisable.
    • Accepter le sauvage.
    • Je lis, j’attends.
    • Refaire, encore, le système de croyances.
    • L’ancien résiste.
    • Mais ça, c’est moins...
    • Est-ce qu’irréparable est monstrueux ?

Dimanche :

  • Hier :
    • Pas dormi assez.
    • Matinée sur le montage. Idem une bonne partie de l’après-midi.
    • Vidéo étrange où j’ai mis plus que je ne pensais.
    • Expériences photos. Très simple à faire. À refaire, en prenant plus mon temps, il y a du potentiel... Mais c’est un bon début.
    • Accompagnement musical décalé, mais très en phase avec...
    • Tirage au sort.
    • Arrivé tard.
    • Beaucoup parlé, étonnamment.
    • Plein de rencontres et de plaisir à prendre des nouvelles.
    • Envie d’en revoir.
    • Heureux d’avoir joué.
  • Aujourd’hui :
    • Impatient de mettre la vidéo en ligne. Je n’aurais pas du planifier à 23h30...
    • Pas fait grand chose.
    • Revu l’épisode 4 de la première saison des X-Files.
    • Incroyable comme cette série fonctionne sur moi, comme elle me fascine.
    • C’est parce qu’on nous a dit que c’était impossible qu’on y arrivera.
    • Je fonctionne comme ça.
    • Je ne m’inquiète plus.
    • Vivement qu’on déballe les cadeaux.

Lundi :

  • Jour dix des cailloux du ventre noir.
  • Vidéo officiellement en ligne.
  • Mes jambes sont froides.
  • Besoin de...
Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom