39 - Pieds, larve, soupe

image diaspora* image facebookimage twitter

Mercredi 30 octobre 2013

Verdure à main

Les pieds au centre d’une forêt crachée de cils
Le corbeau sans yeux efface la trace d’une larve
Gênée par ses doigts mûrs, aussi longs qu’un hurlement.

Au fond de son drap sec,
Le noir déploie ses pâles billes pour une mise en scène en biais,
Ensablée comme une mascarade de rats gantés.

Malgré l’odeur des gammes paresseuses,
Sous les nervures bleues marchent les corps
Pierreux d’une nage funambulaire.

De la souche fume le râle voileur
Galopant sur le nerf lumineux et sale
Martelé pour ses vieux singes flous

Perdant, le galant d’une semaine affable,
Sur le bord d’une soupe pliée d’extase
Renonce aux verres lourd du corbeau

Parce qu’il renâcle au sabots d’une fondrière verte
L’oracle sonde les feuilles molles
Qui sombrent d’un pied au centre d’une forêt crachée de cils.


Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom