24 - Paille, bois, poulet

image diaspora* image facebookimage twitter

Dimanche 28 avril 2013

Souvenirs

Lui, c’est mon grand-père. Quand nous marchions la nuit, sur le bord du fleuve qui traversait la ville, il me racontait souvent des histoires qui font peur. Des monstres hideux croquaient des jambes ou des bras, des créatures visqueuses suçaient des cerveaux avec une paille. Ça l’amusait de me faire peur. J’étais dubitatif. Quand au petit matin j’allais me coucher dans mon cercueil de bois matelassé, les horreurs qu’avait évoquées mon aïeul me narguaient en passant devant des yeux que je ne parvenais jamais à fermer avant plusieurs heures. Malgré tout, je m’endormais et, au réveil, la faim me tenaillait tellement que j’oubliais mes cauchemars. Parfois c’est lui qui m’accompagnait, parfois j’y allais seul. Mes parents avaient grillé comme des poulets il y a huit ans durant la nuit de noël. Ce soir je pense à eux, de tout mon cœur, je vais boire le sang de ceux qui les ont enfermés dans la crypte.

Tout ça pour dire que l’important c’est d’avoir la santé.

Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom