Le serpent des pois

image diaspora* image facebookimage twitter

Aussi tendre qu’un jour de printemps, le cube de gélatine affronte l’ombre comme un couteau renifle ses plumes. Avançant d’un pas condescendant, il imprime ses traces d’un long et lent pâté de marbre. Ils se marièrent et eurent tout plein de jolis enfants et gnagnagna, vous connaissez la suite.

Bon, c’est bien joli tout ça, mais quand même, le temps passe et la ménagère n’a toujours pas repassé le linge : mais, comme on dit, les plus courtes sont les meilleures. Vous permettez, on sonne à la porte.

Le facteur. Un colis. Un tic-tac. Je sens si mauvais ? Ah non, c’est un bruit. Effacé sous sa couette de mousse, il s’agite comme un petit bonhomme bleu auquel un sorcier au collier de cheveux noirs aurait imposé un bain à bulles un peu trop chaud. Qui donc m’en voudrait à ce point. Nicolas ? Éric ? Brice ? Éric (l’autre, le chauve avec des lunettes (et pas de moufles, ça ferait mauvais genre en conseil des ministres, mais, dans un club échangiste, il paraît que ça plaît)).

Hypothèses absurdes. Il ne me connaissent pas... À moins que... Ce rêve peut-être ? Les grandes allées couvertes de cendres, ces marmites de souffre qui lancent au ciel des coups de cors et de trompettes, des odeurs de bleu et de rouge, les couleurs de méduse en chemise de boue.

Pourquoi s’en inquiéter finalement, sinon parce que la sénilité est un juste milieu qui entre comme une brique entre les deux oreilles à la moindre plainte de porte ?

(à suivre)

Tout ça pour dire que le temps n’est pas une pierre de taille...

Licence Creative Commons
De fil Mince et de Singe de Stewen Corvez est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom