Voyage au centre de la Lune

Un regard perdu dans une chambre froide. J’ai vu la mort, mon frère, ma sœur, mon vieux moi obélixéen. Il arrive que dans un moment d’égarement, les sources de froideurs qui agrémentent joyeusement les endormissements hasardeux s’emmêlent les papattes et finissent par laisser tomber leur harcèlement tant elles sont affligées.

Un moment à saisir, pour oublier qu’une fois le dos du ciel traversé, plus rien ne bouge.

Tout ça pour dire, que les piments de Cayenne ce n’est pas que joli...


NdA : un récent voyage touristique aux environs du centre galactique m’a confirmé une intuition. Les piments de Cayenne permettent bien de franchir l’hyperespace à proximité d’un trou noir.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.