Journal Traverse - 21

, par Stewen Corvez

Lundi 12 février 2018

Mercredi

  • Hier
    • Publication du journal traverse 20
    • Impressionnant. Une source.
    • Se suffit à lui-même, il est matière.
    • ... et matériau à bâtir.
    • Ce n’est que le début.
    • Encore et toujours Mahler. D’autres découvertes.
    • Cartes de visites commandées. Finalement, ce n’est pas moins cher chez BV. Je ferai faire en ligne la prochaine fois.
    • Annonce à la mairie (après contretemps bienvenu, j’ai enlevé mon adresse).
    • Enfin, j’ai écrit et appelé.
    • Un date en plus et une qu’on peut espérer en janvier prochain (c’est loin, mais les billes sont posées).
    • Mail relais. Espérons que...
    • Vision du vide.
    • Beau, fascinant, blanc.
    • Et juste l’arbre, au milieu.
    • Oublié le 24mm.
    • Énorme engin avec chenilles, impressionnant.
  • Aujourd’hui
    • Mieux.
    • De nouveau, le vide.
    • Cette fois, j’ai le 24mm.
    • L’ouvrier est descendu de sa machine immense.
    • On a discuté.
    • Pour la seconde fois, être vu avec un appareil photo m’a ouvert un monde.
    • Ce qui se passe autour de la prise de vue est presque aussi important que le cliché lui-même.
    • J’arrive au bout de Mahler, encore quelques dizaines de pages.
    • "Le boson et le chapeau mexicain" est fascinant, il me confirme et me permet d’expérimenter sur moi ce que je ne fais que supposer (même fortement) depuis quelques années : la totalité n’est pas une nécessité. On peut construire des catégories et des analogie basées sur notre propre expérience, la réalité se construit ensuite toute seule, au fur et à mesure des rencontres avec le réel. L’abstraction peut être première à condition de faire l’effort d’imagination qui va avec.
    • Rattrapage des 5 ans.
    • J’attends toujours le numéro.
    • Transformation du second projet : retrait de la vidéo. Ça n’est pas cohérent avec le reste. Ça ne me correspond pas, je vais m’épuiser.
    • Donc, nouvelle playlist à venir qui sera certainement bien plus intéressante... (quitte à ce que ça ne plaise qu’à moi).
    • Encore et toujours impressionné par les réactions à mon annonce sur FB.

Jeudi

  • Aujourd’hui
    • Formation qui tombe bien.
    • Portes bloquées, comme prévu.
    • Je rentre avec mes livres.
    • Fac de droit, pas de carte d’étudiant. J’explique, on me croit.
    • Trois longues mais nécessaires heures.
    • Faim.
    • Impatience.
    • Repas rapide, GPS en main.
    • Des doutes, car usé.
    • Puis finalement, je décide.
    • Métro, 2.
    • Ce type qu’il ne fallait pas regarder.
    • Sans embrouilles.
    • Passage difficile dans une zone de défaire.
    • Et ensuite, joie d’essayer des sourires, des expressions, des regards. De les figer en mémoire.

Dimanche

  • Avant-hier :
    • Réveil difficile.
    • Pas grand chose, le matin.
    • Vague tentatives. À chaque fois, échec.
    • Mais quoi ?
    • Essais quand même.
    • Il est vieux, usé, fatigué.
    • Tiens ?
    • Ordinateur portable mis en route pour le livre à venir. Mais finalement, rien.
    • Curieusement, pas d’angoisse.
    • C’est, je crois, l’autohypnose.
    • Un rien de vide, ensuite.
    • Musique, après 16h.
    • Mais quoi, avant ?
  • Hier :
    • Un tentative de sortie le matin pour quelques prises de vue. Pluie et retour.
    • LO, réunion. On cause des médias.
    • Des questions très sensibles posées autour de l’information.
    • Je comprends certaines peurs que peut susciter LO.
    • Moi-même, je me pose comment ?
    • Et je me demande, toujours, ce que je fais là.
    • Se pose la question de l’attache. Et...
    • J’apprends des choses sur Tchernobyl (qui n’ont rien de secret, mais moi, je n’en savais rien).
    • Payer, oui mais combien ? Ai-je vraiment envie de m’aliéner, moi qui suis le sauvage, le barbare.
    • Ne suis-je pas l’antithèse, bien que politiquement, je ne me sois jamais trouvé aussi proche d’une mouvement ?
    • Je vais prendre mon temps. Quitte à ce que ça me demande 1 an, 2 ans, plus. Et tout ça pour dire non. Mais peut-être oui. Ma musique, mon écriture, mes images, sont-elles compatibles ?
  • Aujourd’hui :
    • Enfin, du neuf.
    • Quelques prises de vue.
    • Une première tentative de séquences le matin.
    • Retour rapide. Micro-ajustements du 24mm à la place. Décalage plus léger que prévu. Heureusement.
    • Première partie du VLOG #8.
    • Impossible de terminer. Prises et reprises.
    • Après coup, ça passerait.
    • Séquences en extérieur et une fin de VLOG qui me plaît. Au moins dans le petit quelque chose qui continue à amorcer le ce vers quoi.
    • Voir la transformation non réalisée, mais savoir qu’elle se passe est très vivifiant.
    • Félin-thérapie du ventre. Imparable.

Lundi

  • Aujourd’hui :
    • Froid. Mais pas assez. Trop de soleil.
    • Mahler, suite et fin.
    • Un partage sur FB qui fait plaisir.
    • Demain, 2ème phase : retour sur Mahler + exploration Celan.
    • La soupe est vraiment bonne. La semoule de coucous pour épaissir, fallait y penser.
    • Retours sur le Vlog #08. Je confirme, que trouve ma voie sur YT (et ma voix).
    • Presque 2 heures sur une nouvelle version (encore !) de l’annonce.
    • Flottement.
    • Flûte.
    • Légère frustration : impossible de candidater pour un appel à communication à cause de la Grèce.
    • Transformation d’une autre déception en véritable projet. Joie.